autoconseil

À quoi sert l’huile moteur ?

L’huile moteur est l’équivalent du sang pour une entité biologique vivante et l’importance de ce fluide n’est donc pas à démontrer, mais il est essentiel de différencier les fonctions auxquelles celui-ci est associé. Le rôle de l’huile moteur intègre notamment plusieurs fonctions rendant son utilisation indispensable au bon fonctionnement des composants du moteur.

Fonctions principales : lubrification et protection

Le rôle principal de l’huile moteur consiste à lubrifier les éléments présents au sein du moteur, cette opération réduit les frottements récurrents générant de la chaleur et induit une perte de puissance. Pour cela, l’huile occupe spontanément l’espace entre chaque pièce en se faufilant de manière dynamique pour former un film qui prévient tout contact direct et réduit significativement la vitesse d’usure des composants. Ce film renforcera en plus indirectement l’étanchéité au niveau des cylindres et la chambre de combustion par le fait que l’huile est un composé non polaire et ne s’associe donc pas avec d’autres molécules tel H2O.

L’huile moteur assure également une protection active des composants métalliques vis-à-vis de la corrosion, en effet, l’huile peut créer des acides suite à l’interaction de celui-ci avec l’oxygène et ces derniers peuvent potentiellement altérer la surface métallique. Il faut toutefois remarquer que les fabricants d’huile ont défini les propriétés chimiques de l’huile moteur afin de réduire la formation d’acide, mais plus la température sera élevée, plus l’oxydation des huiles sera accélérée et conséquente.

Fonctions secondaires : nettoyage et refroidissement

Une autre utilité huile moteur correspond au nettoyage du moteur, en effectuant un trajet avec un véhicule à moteur, celui-ci accumulera non seulement des dépôts de différentes natures incluant les particules métalliques engendrées par le frottement. À travers la création d’un film, elle capture les particules générées d’une taille de 5 à 20 microns et les concentre dans le carter.

Le refroidissement partiel du moteur est le dernier rôle pris en charge par l’huile moteur, et bien que le liquide de refroidissement assure cette fonction, il ne refroidit cependant pas certaines parties du bloc. L’huile moteur s’infiltrant entre les pièces du moteur sera en mesure d’évacuer les calories supplémentaires issues de la combustion ainsi que des frottements.

Choisir la viscosité adaptée

Les huiles moteur industrielles disponibles sur le marché sont séparées en deux séries dont les spécifications sont établies selon la température. La série des huiles moteurs contenant la lettre « W », par exemple 0 W, est recommandée pour les basses températures et la série standard qui conserve une excellente lubrification sous des températures élevées. Il faut néanmoins remarquer que le moteur passe par une multitude de stades thermiques et une huile spécialisée peut ne pas être la solution optimale, dans ce cas, il est conseillé de choisir une huile moteur multigrade offrant de bonnes performances pour diverses échelles de température.

Quitter la version mobile